RDC: hausse de 25% du prix de la farine à Kinshasa

RDC: hausse de 25% du prix de la farine à Kinshasa

Le prix de la farine de froment a augmenté de 25% à Kinshasa après la fermeture fin août « pour cause d’accident » d’une minoterie, a-t-on appris mercredi auprès des acteurs du marché alimentaire de la capitale de la République démocratique du Congo.

Le prix d’un sac de farine de froment de 45kg a augmenté de 7 dollars passant de 28 à 35 dollars auprès des grossistes à Kinshasa, selon des vendeuses de pain qui redoutent une augmentation du prix de cette denrée de base consommée par la quasi totalité des dix millions d’habitants de Kinshasa.

Cette hausse intervient « après la fermeture pour cause d’accident de FAB-Congo, une des trois principales productrices du farine de froment à Kinshasa », a expliqué à l’AFP le député Toussaint Alonga.

Fin août, un silo de FAB-Congo s’était effondré sur un hôpital voisin, tuant quatre personnes.

« Se retrouvant en situation de quasi-monopole, les deux sociétés encore en activité ont mis à profit cette rareté artificielle pour opérer cette augmentation », a accusé l’élu, qui trouve « injustifiée » l’expulsion des responsables libanais de FAB-Congo par les services d’immigration.

« Au lieu d’expulser les responsables, il faut plutôt les amener à indemniser les victimes, protéger des emplois et casser la situation de monopole », a plaidé le député Alonga.

Le ministre de l’Économie et les responsables de l’immigration congolaise n’ont pas réagi immédiatement.

Le secteur de production et de distribution du farine de froment en RDC est tenu essentiellement par des Libanais qui se livrent « une concurrence impitoyable », a déclaré à l’AFP un responsable de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), le patronat congolais.

En mars le prix de la baguette de pain était passé de 200 à 300 francs congolais (0,12 à 0,18 dollars) dans la capitale congolaise où 80% des quelque 10 millions d’habitants travaillent dans le secteur informel pour quelque dollars par jour.

Les autorités ont maintenu le prix d’une baguette à 200 francs congolais « pour éviter de mettre à mal la sécurité de l’État ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos