L’ONU « préoccupée » par la situation dans les régions anglophones du Cameroun

L’ONU « préoccupée » par la situation dans les régions anglophones du Cameroun

L’ONU reste « préoccupée par la situation dans les régions anglophones du Cameroun et par l’impact de la violence sur la population civile », a déclaré mardi son porte-parole adjoint, Farhan Haq, à quelques jours de l’élection présidentielle prévue dimanche. « Nous exhortons toutes les parties à respecter pleinement le droit international humanitaire et les droits de l’homme, à garantir la protection des civils et à faciliter l’accès humanitaire sans entraves aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest », a ajouté le porte-parole lors du point-presse quotidien de l’ONU.

« Les Nations unies restent disponibles pour collaborer avec les autorités camerounaises dans leurs efforts pour trouver une solution pacifique à la crise », a précisé Farhan Haq.

Dans les deux régions anglophones du Cameroun, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, les combats entre l’armée et des séparatistes armés sont quotidiens.

Présidentielle au Cameroun: Biya favori malgré la crise anglophone

Ces derniers revendiquent l’indépendance du Cameroun anglophone vis-à-vis de Yaoundé et ont menacé de s’en prendre à toute personne qui voterait dimanche au scrutin présidentiel à un tour.

Dimanche, neuf candidats – dont le chef d’Etat Paul Biya – s’affronteront dans les urnes pour briguer la présidence du Cameroun, dans un contexte sécuritaire tendu avec les attaques persistantes des jihadistes de Boko Haram dans le nord du pays, et le conflit armé dans les régions anglophones.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos