L’eSwatini (ex-Swaziland), dernière monarchie absolue d’Afrique

L’eSwatini (ex-Swaziland), dernière monarchie absolue d’Afrique

L’eSwatini (ex-Swaziland), qui élit vendredi ses parlementaires, est un pays enclavé d’Afrique australe, dernière monarchie absolue du continent et un de ses Etats les plus pauvres.

Enclavé entre Afrique du Sud et Mozambique

Ce pays montagneux, parmi les plus petits d’Afrique avec une superficie de 17.363 km2, sans accès à la mer, est frontalier du Mozambique et de l’Afrique du Sud.

Il totalise 1,34 million d’habitants (Banque mondiale 2016), majoritairement chrétiens.

En avril 2018, à l’occasion des 50 ans de l’indépendance, le roi a décidé de rebaptiser le pays eSwatini, renouant avec son nom précolonial qui signifie « pays des Swazis ».

Dernière monarchie absolue d’Afrique

Cet ancien protectorat britannique devient indépendant en 1968 sous le règne du roi Sobhuza II, au pouvoir jusqu’à sa mort en 1982. Après une régence troublée par des rivalités familiale, le pays est gouverné depuis 1986 par un de ses fils, Mswati III.

Le roi, qui porte le titre de « Lion de la nation », est souvent critiqué pour son train de vie extravagant et ses violations répétées des droits de l’homme.

Polygame, il a épousé quinze femmes, dont une est décédée. Certaines d’entre elles ont été choisies pendant la « Fête des roseaux », événement traditionnel et controversé où des vierges dansent seins nus en son honneur.

Le roi détient tous les pouvoirs: il peut dissoudre le Parlement et le gouvernement et nommer ou démettre les juges. Il commande aussi la police et l’armée. Les partis politiques, théoriquement autorisés, ne peuvent pas participer aux élections.

Le pays est régulièrement accusé d’étouffer la dissidence, d’emprisonner les opposants et de réprimer les manifestations.

L’homosexualité y est interdite. De même que la mini-jupe, suivant l’argument qu’elle encourage le viol. En janvier 2017, les écoles ont reçu l’ordre d’enseigner uniquement le christianisme et pas d’autres religions.

Deux-tiers de pauvres

Près de deux-tiers (63%) de la population vivent sous le seuil de pauvreté et près d’un tiers (29%) sous le seuil d’extrême pauvreté, selon la Banque mondiale.

L’eSwatini a été affecté ces dernières années par une forte sécheresse, laissant près d’un quart de la population en situation de précarité alimentaire et d’accès à l’eau.

La croissance (1,9% en 2017) devrait atteindre 1,3% cette année et 2% en 2019.

L’Afrique du Sud est le principal partenaire commercial du pays (85% des importations et 60% des exportations).

Le sucre de canne est une des principales productions.

De nombreuses entreprises textiles ont fermé après l’exclusion du pays pendant trois ans, jusqu’en décembre 2017, de l’Africa Growth and Opportunity Act (Agoa), un accord commercial avec les Etats-Unis permettant d’exporter le textile sans taxes.

Washington avait suspendu le pays de l’accord en lui reprochant de ne pas remplir les critères exigés en matière de démocratie et de droits de l’homme.

Pays le plus touché par le sida

L’eSwatini est le pays du monde qui compte la plus grande proportion de personnes séropositives, avec 27% des adultes infectés par le virus du sida, selon l’Onusida.

Il a toutefois réussi a réduire de moitié le nombre de nouvelles contaminations entre 2011 et 2016, grâce à l’amélioration des tests de dépistage et à un meilleur accès aux traitements antirétroviraux.

En 2017, le pays comptait 44.000 orphelins de moins de 17 ans en raison de l’épidémie.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos