L’allemand Arvato fusionne avec le marocain Saham

L’allemand Arvato fusionne avec le marocain Saham

Le groupe allemand de médias et de service Bertelsmann a annoncé mardi l’alliance de ses activités de relation clients de sa filiale Arvato avec la holding marocaine Saham, leur entreprise commune devant employer 48.000 personnes à travers le monde.

Bertelsmann examinait depuis début 2018 différentes options pour ses activités dites de « customer relationship management » (CRM) de sa filiale de prestations de services Arvato, y compris la cession pure et simple de sa branche, qui emploie déjà 45.000 personnes en Europe, au Maghreb, en Afrique et en Asie.

« Il s’agit d’une fusion sur la base du 50/50, ce partenariat à long terme est une très bonne solution et c’est également un projet de croissance à long terme puisque nous envisageons d’investir dans les années à venir plusieurs centaines de milliers d’euros », a déclaré à l’AFP le patron de Bertelsamnn, Thomas Rabe.

Les activités de CRM englobent notamment les centres d’appels pour service après-vente, sa version numérique via les plateformes de « live chats » et encore l’animation de canaux de médias sociaux.

Arvato se charge aussi de nettoyer les commentaires racistes ou violents qui se promènent sur le réseau social Facebook dans plusieurs pays, dont l’Allemagne et le Maroc.

La nouvelle centreprise, dont le nom sera dévoilé plus tard, aura une présence dans 25 pays et devrait générer un chiffre d’affaires annuel de 1,2 milliard d’euros, selon un communiqué de Bertelsmann.

Le projet, suspendu à l’accord des autorités de la concurrence européennes et marocaines, doit voir le jour en « janvier 2019 », selon M. Rabe, qui estime « qu’il ne devrait pas y avoir de problèmes ».

Le groupe Saham est un empire de l’assurance, des métiers de l’offshoring et de la finance au Maghreb et en Afrique, fondé et dirigé par l’actuel ministre marocain de l’Industrie, le milliardaire Moulay Hafid Elalamy.

En mars dernier, la holding avait annoncé la cession de ses filiales assurance au géant sud-africain Sanlam, pour un montant d’1,5 milliard de dollars, et son intention de se transformer en fonds d’investissement panafricain.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos