RDC/Burundi: attaques à la frontière

RDC/Burundi: attaques à la frontière

Des rebelles burundais installés dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) ont attaqué vendredi soir un poste frontière entre les deux pays, a rapporté samedi l’armée congolaise qui affirme avoir tué deux assaillants en repoussant leur assaut.

« L’attaque a eu lieu aux environs de 21h00. Les rebelles burundais du FLN ont attaqué le poste frontière de Kavimvira. Ils ont été pourchassés et mis en déroute par l’armée congolaise. Deux rebelles ont été tués », a déclaré un porte-parole de l’armée congolaise dans le Sud Kivu, Louis Tshimwang. Le trafic a été provisoirement paralysé car le Burundi a fermé sa frontière, avant de la rouvrir samedi en début d’après-midi, selon un douanier congolais qui a requis l’anonymat.

Le retour des Yakutumbas?

Par ailleurs, le même porte-parole de l’armée congolaise a fait état d’une attaque de rebelles congolais dans le territoire de Fizi, dans la province du Sud Kivu. L’attaque a été menée par une coalition de « Maï Maï » (groupes armés) Yakutumba et Malaïka, selon ce porte-parole militaire. « Il n’y a pas de bilan jusque-là. La situation est confuse », a-t-il ajouté.

L’armée congolaise avait affirmé en février avoir « anéanti » les Yakutumbas, du nom de l’ex-général William Amuri Yakutumba, déserteur opposé au président Joseph Kabila. L’armée avait annoncé avoir tué plusieurs dizaines de rebelles. Au Burundi voisin, la police avait arrêté une trentaine de Congolais soupçonnés d’être des rebelles.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos