RDC : A la veille de l’appel dans le dossier Bemba, Kinshasa menace de se retirer de la CPI

RDC : A la veille de l’appel dans le dossier Bemba, Kinshasa menace de se retirer de la CPI

Deuxième mise au point du ministère congolais des Affaires étrangères en quatre jours.

RDC : Grosse frustration chez les kabilistes

Après avoir pointé du doigt « certaines autorités étrangères » qui seraient tentées de s’immiscer dans le processus électoral en cours en RDC et qui auraient appelé à un « nouveau dialogue », le même ministère en remet une couche ce samedi.

Sa cible ? Toujours ces « autorités étrangères » qui, cette fois, chercheraient à  saper l’indépendance de la Cour pénale internationale. « Plusieurs indices concordants indiquent que certains gouvernements exerceraient des pressions sur les juges de la CPI visant la politique intérieure, voire les questions sous examens par devant cette institution en relation avec la situation en RDC, susceptibles d’avoir une incidence sur le processus électoral en cours dans ce pays », affirme le courrier.

Et le courrier d’expliquer que ces agissements (absolument pas prouvés) remettent en cause l’image de l’institution et sapent sa crédibilité. Et d’ajouter que d’autres pays partagent cet avis.

Subornation de témoins: le Congolais Bemba entendra sa peine le 17 septembre

En conclusion, le pouvoir du président hors mandat Joseph Kabila menace de quitter purement et simplement cette institution. La prochaine annonce de la CPI concernant la RDC devraitr survenir lundi dans le dossier Bemba.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos