RDC: heurts entre policiers et pro-Katumbi dans le sud-est

RDC: heurts entre policiers et pro-Katumbi dans le sud-est

La police a dispersé à coups de gaz lacrymogène dimanche une marche des partisans de l’opposant congolais en exil Moise Katumbi à Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, a appris l’AFP de source policière.

« La police a dispersé à coups de gaz lacrymogène une tentative de marche non autorisée » dans le quartier Appolo à Lubumbashi, a déclaré à l’AFP le général Paulin Kyungu, chef de la police du Haut-Katanga (sud-est). Des partisans de M. Katumbi, qui voulaient manifester, ont résisté pendant plusieurs minutes en jetant des pierres puis se sont dispersés, a constaté un correspondant de l’AFP. Le rassemblement d’une centaine de manifestants pro-Katumbi a commencé à 16h00 (14h00 GMT) « pour réclamer la libération de 62 personnes arrêtées la veille et détenues à la prison de Kassapa », a expliqué à l’AFP Sonvil Mukendi, porte-parole de Ensemble pour le changement. Samedi, une réunion de la coalition électorale de M. Katumbi « Ensemble pour le changement » dans une école a été interrompue par la police qui a procédé à des interpellations, a expliqué à l’AFP M. Mukendi.

« La police n’a interpelé que deux personnes samedi parce qu’il tentaient de voler dans un entrepôt », a réagi le général Kyungu. « Ensemble » réclame aussi la libération de 125 autres militants emprisonnés en marge de deux tentatives de M. Katumbi de rentrer en RDC à partir de la Zambie les 3 et 4 août.

Le calme est revenu en début de soirée. Les élections sont prévues le 23 décembre en RDC. M. Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle, n’a pu déposer son dossiers pour ce scrutin. Les autorités ont promis d’arrêter M. Katumbi dès son arrivée en RDC en exécution d’une condamnation de trois ans de prison dans une affaire immobilière qu’il a toujours contestée.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos