Kanyama viré pour une altercation avec Bisengimana

Kanyama viré pour une altercation avec Bisengimana

Le chef de la police de Kinshasa a eu des mots avec le général Charles Bisengimana. Il n’a pas résisté

Le récent limogeage du général Kanyama, chef de la police de Kinshasa depuis 2013, connu pour sa brutale répression des manifestations qui de janvier 2015 à décembre 2016 ont conduit à la disparition de centaines de Congolais, alimente toutes les spéculations dans la capitale congolaises.

Le général Célestin Kanyama s’etait vu interdire de visa et geler ses avoirs par l’administration Obama dans le cadre des sanctions ciblées contre tous ceux qui font obstacle au processus démocratique congolais. « Si bien sur ! Ces sanctions sont mal vécues par les officiers supérieurs qui se sentent abandonnés face à un leadership qui – à leurs yeux – s’appuie sur une communauté ethnique dont les éléments qui trustent les meilleures places dans la hiérarchie semblent être  favorisés et épargnés ! Désormais la mainmise du General Charles Bisengimana – dont l’homonymie avec l’ancien directeur de cabinet rwandais de Mobutu Sese Seko ne laisse aucun Congolais indifférent – est totale ! Il n’est pas étonnant que le général Kanyama qui avait particulièrement mal vécu les sanctions infligées par Washington à son endroit ainsi que le manque de solidarité de Joseph Kabila et des siens à son malheur ait eu un vague à l’âme peu compatible avec ses fonctions !

Une récente altercation verbale entre lui et le général Charles Bisengimana, général des forces de la sécurité de la RDC et commissaire général de la Police nationale congolaise, a conduit  à un arbitrage sous forme  de sanction infligée  par Joseph Kabila. Faute d’organiser des élections, accusé de saborder le processus électoral pour se maintenir  au pouvoir, arrivé au terme  à de son second et dernier mandat, Joseph Kabila est désormais pris dans une tourmente politique qui le conduit comme son prédécesseur  à un isolement diplomatique. Aussi veille-t-il à éviter toute division au sein de son appareil de repression.

Que pensez-vous de cet article?