Thabo Mbeki envoyé de la SADC en RDC et dans les grands lacs

Thabo Mbeki envoyé de la SADC en RDC et dans les grands lacs

Preuve que l’annonce de la non candidature de Joseph Kabila pour un nouveau mandat présidentiel n’a pas démobilisé les pays de la région, la SADC a décidé d’envoyer l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki pour jouer les observateurs et/ou les démineurs en République démocratique du Congo.

Selon la presse sud-africaine, si le choix de Thabo Mbeki était naturel pour les dirigeants de la SADC, l’ancien président était très mitigé à l’idée de se retrouver dans ce dossier congolais aux contours explosifs. Les négociations auraient débuté depuis de longues semaines pour convaincre le successeur de Nelson Mandela à la présidence sud-africaine. Il s’agit d’un enjeu majeur pour toute la sous-région mais aussi pour l’Afrique du Sud qui cherche à se repositionner en tête de l’échiquier diplomatique en Afrique australe.

Si les négociations ont été aussi délicates entre acteurs sud-africains, c’est aussi parce que les premiers contacts avec M. Mbeki avaient été pris par Mme Sissulu, selon des insiders locaux, cités par la presse sud-africaine. Membre de tous les gouvernements depuis la présidence de Mbeki, elle est considérée par Mbeki comme une des personnes qui l’ont fait vaciller de son trône à l’ANC en 2007, le contraignant à démissionner en 2008.

Thabo Mbeki aurait finalement accepté cette mission à la demande directe du président Ramaphosa.

Sa tâche sera d’être en liaison avec le président, hors mandat, Joseph Kabila et avec tous les acteurs de la présidentielle pour aplanir toutes les aspérités qui ne manqueront pas de surgir d’ici le 23 décembre prochain, date du scrutin.

Cette désignation et l’implication directe et décisive du président Cyril Ramaphosa démontrent une fois encore que les signaux envoyés de Kinshasa ne suffisent pas aux voisins et aux partenaires de la sous-région, déterminés à tout entreprendre pour que de vraies élections puissent avoir lieu en RDC et éviter ainsi un chaos que beaucoup annoncent.

La preuve aussi que la machinerie mise en place par Kinshasa ne conavinc guère.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos