Sénégal: 40 noyades en deux mois dans des plages interdites à la baignade à Dakar

Sénégal: 40 noyades en deux mois dans des plages interdites à la baignade à Dakar

Quarante personnes sont mortes noyées depuis deux mois à Dakar, dans des plages interdites à la baignade mais qui connaissent une fréquentation accrue en cette période de chaleur estivale, a-t-on appris mercredi auprès des sapeurs pompiers.

Ces quarante morts, recensées à partir du 2 juin et pour l’essentiel touchant des jeunes, sont survenues sur des plages interdites à la baignade dans la banlieue de la capitale sénégalaise, a affirmé le lieutenant-colonel Papa Ange Michel Diatta, un responsable de la section secours des sapeurs pompiers. « Lundi et mardi, ce sont 15 corps sans vie de jeunes âgés de sept à 23 ans qui ont été comptés. C’est inédit », a commenté le lieutenant-colonel Diatta. La baignade est prohibée sur de nombreuses plages de Dakar « à cause des turbulences (vagues), des sables mouvants, de la présence de rochers, des difficultés des sapeurs-pompiers à y accéder », mais la population les fréquente en dépit de l’interdiction officielle, a-t-il indiqué. La baignade n’y est pas surveillée. Des maîtres nageurs, des surveillants de baignade et des sapeurs pompiers sont par contre déployés sur les plages autorisées pour la baignade pour surveiller les usagers et les secourir en cas d’incident. Le nombre de victimes de cette année est en hausse par rapport aux précédentes, a ajouté le lieutenant-colonel Diatta, sans préciser de chiffre. Les plages de Dakar connaissent une fréquentation accrue en cette période de vacances, notamment par des jeunes fuyant la chaleur qui sévit actuellement dans la capitale sénégalaise.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos