RDC: mort de Luc Nkulula, enquête classée sans suite

RDC: mort de Luc Nkulula, enquête classée sans suite

L’enquête sur la mort d’un activiste pro-démocratie dans l’incendie de sa maison en République en démocratique du Congo à Goma (est) a été classée sans suite, a annoncé vendredi la justice congolaise. « Pour l’instant, il n’y a aucun prévenu à poursuivre. C’est tout simplement un incident malheureux », a déclaré le procureur de Goma Dauphin Mawaso lors d’un point-presse.

Luc Nkulula, 33 ans, activiste du mouvement la Lutte pour le changement (Lucha) qui demande le départ du président Joseph Kabila prévu par la Constitution, avait été retrouvé mort après l’incendie de sa maison dans la nuit du 9 au 10 juin.

« L’incendie a été provoquée par l’explosion de la batterie qui alimentait un système de panneaux solaires », a affirmé le procureur.

L’enquête de la justice congolaise a été menée avec deux enquêteurs de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), selon le procureur.

Un expert incendie de la force onusienne a participé aux travaux, a indiqué la Monusco.

« Deux maisons et un véhicule ont été calcinés », selon le procureur.

Les militants de la Lucha avaient exigé une « enquête crédible » après la mort de leur camarade.

« Nous soupçonnons les ennemis de la démocratie et de la paix d’être responsables de cet acte lâche sur la personne de notre camarade, même si jusque-là, nous ignorons l’origine du feu », avait déclaré juste après le drame un des responsables de la Lucha, Ghislain Muhiwa.

Très actifs sur les réseaux sociaux, les militants de la Lucha sont régulièrement arrêtés en défiant les interdictions de manifester à Goma et dans d’autres villes de l’est.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos