L’Afrique du Sud a « juste débuté la longue marche » vers la liberté, selon Graça Machel

L’Afrique du Sud a « juste débuté la longue marche » vers la liberté, selon Graça Machel

L’Afrique du Sud a « juste débuté » sa « longue marche » vers la liberté pour laquelle Nelson Mandela s’est battu toute sa vie, a estimé lundi sa dernière épouse Graça Machel, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du premier président noir sud-africain. « Nous avons juste débuté le voyage, nous devons continuer à marcher parce que les libertés » défendues par Nelson Mandela « en sont encore à leurs balbutiements », a déclaré Graça Machel lors d’une interview à l’AFP à Johannesburg.

Nelson Mandela, décédé en 2013, a combattu pendant des décennies le régime raciste blanc de l’apartheid et permis d’en tourner la page avec son élection à la présidence sud-africaine en 1994.

Mais un quart de siècle après la chute de l’apartheid, le racisme attise toujours les tensions en Afrique du Sud, et la pauvreté persiste dans ce pays le plus inégalitaire au monde selon la Banque mondiale.

« Nous avons encore un long chemin à parcourir pour obtenir l’égalité entre hommes et femmes, entre les pays développés et les pays soi-disant en voie de développement, nous avons encore un long chemin à parcourir pour que chaque enfant ait une éducation de qualité », a estimé Graça Machel lundi.

« La longue marche pour ces libertés a juste commencé, nous avons encore un long chemin à parcourir », a-t-elle ajouté en reprenant le titre de l’autobiographie de son défunt époux « Une longue marche vers la liberté ».

L’Afrique du Sud célèbre cette année le centenaire de la naissance du père de la « nation arc-en-ciel », né le 18 juillet 1918 et décédé le 5 décembre 2013.

Graça Machel assistera mardi à Johannesburg au discours très attendu de l’ancien président américain Barack Obama, dans le cadre de ces célébrations.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos