RDC: majorité et opposition engagées pour les élections provinciales

RDC: majorité et opposition engagées pour les élections provinciales

Les regroupements de la majorité et de l’opposition ont déposé dimanche les listes de leurs candidats aux élections provinciales du 23 décembre en République démocratique du Congo, avec dans certaines régions des prolongations du délai jusqu’à mardi, ont constaté des journalistes de l’AFP.

A Kinshasa, les bureaux de la commission électorale ont fermé en début de soirée dimanche, à cause de l’affluence au quatorzième et dernier jour de l’opération de dépôt des candidatures aux provinciales, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les préposés délivraient encore des jetons aux délégués des partis politiques qui faisaient la queue pour qu’ils déposent « impérativement dans les 48 heures » leurs listes, a déclaré à l’AFP Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

« Les listes des regroupements de la majorité ont été déposés, sans problème majeur à travers le pays, à l’exception de quelques ajustements techniques isolés », a déclaré pour sa part à l’AFP André-Alain Atundu, porte-parole de la majorité.

« Nous déposerons nos listes au plus tard mardi. Nos délégués ont retiré des jetons comme prévu par la Céni. Nous n’offrirons pas de prétexte à ceux qui ne veulent organiser de bonnes élections », a déclaré à l’AFP, Me Peter Kazadi, directeur de cabinet adjoint du président du parti historique d’opposition l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

A Bukavu dans le Sud-Kivu (est), aucun regroupement n’a déposé sa liste des candidats aux élections provinciales. Les délégués se sont contentés de prendre des jetons, promettant de s’exécuter au plus tard mardi, selon le correspondant de l’AFP dans la ville.

A Lubumbashi capitale du Haut-Katanga, Mami Mukulumoya, chef local de la Céni, a déclaré à l’AFP avoir accordé « 48 heures aux retardataires » à qui des jetons ont été remis, pour qu’ils introduisent leurs listes des candidats.

Plusieurs listes ont déjà été déposées depuis l’ouverture des bureaux d’enregistrement le 25 juin, a-t-elle ajouté.

Même scène à Mbandaka dans l’Équateur (nord-est), à Kisangani dans la province de la Tshopo (nord-est) et à Goma dans le Nord-Kivu (est). Des délégués qui attendaient encore se sont vus remettre des jetons par des agents de la Céni.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos