RDC : Une soixantaine de pêcheurs toujours en captivité en Ouganda 

RDC : Une soixantaine de pêcheurs toujours en captivité en Ouganda 

Par Esther Nsapu, correspondante dans l’Est de la RDC

Une soixantaine de pêcheurs congolais arrêtés sur le lac Edouard dans la nuit du 25 au 26 juin 2018 en Ouganda sont toujours en captivité, dénonce la société civile de Vitshumbi, dans le groupement de Kanyabayonga dans la province du Nord-Kivu (RDC).

Selon Ir Dunga Ress, le président de la société civile de Vitshumbi/Lac Edouard, les Ougandais n’ont à ce jour donné aucune explication à ces arrestations et ne semblent pas vouloir libérer ces pêcheurs. « Nous sommes sans nouvelles de nos frères en détention depuis la nuit du 25 juin. Il y avait au total 16 pirogues et chacune avait à son bord 4 pêcheurs, ce qui nous fait environs 64 pêcheurs en captivités et tous sont reconnus par la Fédération des pêcheurs du Lac Edouard (FECOPEILE).  Depuis le début de l’année 2018, plusieurs autres arrestations de pécheurs congolais ont été enregistrées en Ouganda », explique-t-il.

Selon le député provincial du Nord-Kivu élu de Béni, l’Honorable Jaribu Muliwavio, ces arrestations s’expliquent par le fait que la RDC traine à ratifier l’accord sur la pêche libérale convenu entre les deux Etats suite aux travaux d’harmonisation des textes sur la pêche dans les eaux des lacs Edouard et Albert partagés par la RDC et l’Ouganda auxquels il avait lui-même pris part en mars 2018. « En Ouganda, les textes sont déjà en application mais chez nous ça traine encore et je me demande pourquoi. Compte tenu que cet accord est un moyen pour lutter contre les multiples incidents et les arrestations des pêcheurs autour du lac Edouard, le gouvernement congolais devrait prendre des mesures pour faire avancer les choses afin de permettre aux pêcheurs congolais de travailler sans problème. Sinon, nous allons continuer à compter nombres d’incidents et d’arrestations ».

Pour rappel, le but de cet accord était de permettre aux pêcheurs congolais et ougandais de travailler en harmonie selon une réglementation commune de la pêche et de démarquer la frontière sur le lac.

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a affirmé dans son conseil des ministres tenu jeudi dernier à Goma qu’une mission sera déployée en Ouganda pour obtenir la libération de ces pêcheurs.

Insécurité sur le Lac Edouard

Le lac Edouard et ses environs font face à de multiples problèmes liés à la sécurité notamment des attaques armées sur des pêcheurs perpétrées par des groupes armés Mai-Mai nous a confié le député provincial du Nord-Kivu Jaribu Muliwavio.

La RDC possède 77% de l’étendue du Lac Edouard. Cependant, du fait de l’insécurité dans la partie congolaise du lac, il est difficile pour les populations riveraines de vivre des ressources halieutiques du lac. Toujours selon le député provincial, cette insécurité s’explique par le fait qu’une grande partie du lac est contrôlée par des rebelles Mai-Mai qui pillent, rançonnent, volent et tracassent les pêcheurs sur le lac et qui s’adonnent parfois à la pêche alors qu’ils ne sont pas pêcheurs. C’est ainsi qu’il appelle l’Etat congolais à assurer la sécurité de ses concitoyens, notamment les pêcheurs, sur le lac Edouard.

Que pensez-vous de cet article?