Bénin: mort du roi du royaume ancestral d’Abomey

Bénin: mort du roi du royaume ancestral d’Abomey

Le roi du royaume ancestral d’Abomey, au Bénin, en Afrique de l’Ouest, Dah Dédjalagni Agoli-Agbo, est mort lundi, a-t-on appris mardi de sources proches du palais royal. Plusieurs témoins joints au téléphone par l’AFP ont indiqué que « la tristesse a envahi le palais royal Gbindo » d’Abomey, la capitale de ce royaume vieux de quatre siècles, autrefois connu sous le nom de royaume du Dahomey (ancien nom du Bénin).

Selon les us et coutumes locales, il est interdit de dire que le roi « est mort », il faut dire qu’il a rejoint le monde des ancêtres.

Policier de formation, âgé de 84 ans selon l’un de ses jeunes frères (bien que son âge réel reste sujet à controverse), et marié à 41 épouses, le souverain défunt a été inhumé tard dans la nuit de lundi, conformément à la tradition royale.

« Mais ses obsèques seront organisées par le prochain roi » à une date non encore fixée, a précisé Dah Avoussibéssé Tôzonnou Adimagbè, une des personnalités du palais.

Héritier d’une longue lignée de monarques, Agoli-Agbo avait succédé notamment au roi Béhanzin, déporté lors de la lutte coloniale de la France, qui a mis fin au pouvoir politique du royaume.

La date de son accession au trône reste floue, car elle fait suite à des disputes au sein de la famille royale et à une longue période de pouvoir transitionnel, au début des années 1990.

Plusieurs personnalités béninoises, dont de nombreux hommes politiques, ont témoigné leur compassion à la famille royale.

Les rois et autres chefs traditionnels n’ont pas de pouvoir politique reconnu par la Constitution béninoise. Ils gardent toutefois une grande influence sur la vie de la cité.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos