Afrique du Sud: contraction du PIB de 2,2% au premier trimestre 2018

Afrique du Sud: contraction du PIB de 2,2% au premier trimestre 2018

Le produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique du Sud, principale puissance industrielle du continent, a reculé de 2,2% au premier trimestre 2018 en raison de la chute de la production agricole et minière, a annoncé mardi l’agence nationale des statistiques. « Après une croissance de 3,1% au quatrième trimestre 2017, l’économie sud-africaine a chancelé au premier trimestre 2018 en se contractant de 2,2% », selon StatsSA.

Il s’agit de « la pire baisse (du PIB) depuis le premier trimestre 2009 quand l’économie s’était contractée de 6,1% », a ajouté l’agence dans un communiqué.

Les mauvais résultats des secteurs agricole (-24,2%), minier (-9,9%) et industriel (-6,4%) expliquent ce ralentissement, selon StatsSA.

« La relative bonne performance de l’agriculture en 2017 est un des facteurs qui a permis à l’économie de se maintenir à flot en 2017. Cette tendance ne s’est pas confirmée en 2018, avec des moissons et une production horticole en baisse », a expliqué l’agence.

Le secteur minier est lui entré en récession. La production a chuté de 9,9% au premier trimestre 2018, après une baisse de 4,4% au dernier trimestre 2017. La chute de la production de platine, d’or et de fer explique ces mauvais résultats.

L’Afrique du Sud se débat depuis des années avec une croissance molle et un taux de chômage record à 27,7%. Elle avait enregistré une croissance de 1,3% en 2017 (+0,6% en 2016).

Le président Cyril Ramaphosa, qui a succédé en février au sulfureux Jacob Zuma, a fait de la relance économique et de la lutte contre la corruption ses priorités. Il tente à tout prix d’éviter une nouvelle dégradation de la note financière de son pays. En avril 2017, les agences de notation avaient précipité l’Afrique du Sud dans les catégories spéculatives.​

Que pensez-vous de cet article?