La Russie discute de vente de systèmes de défense anti-aérienne au Rwanda

La Russie discute de vente de systèmes de défense anti-aérienne au Rwanda

La Russie et le Rwanda développent leur coopération militaire et technique et ont entamé des discussions sur la livraison de systèmes anti-aériens à Kigali, a affirmé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, en visite dimanche au Rwanda. « Nous avons en effet une coopération plutôt bonne dans les domaines militaire et technique. Les forces de sécurité rwandaises, l’armée et les agences chargées de lutter contre le crime utilisent nos hélicoptères. Il y a aussi les véhicules Ural employés par l’armée et les services de sécurité et toute une panoplie d’armes légères. Nous discutons maintenant de la livraison de systèmes de défense aérienne », a affirmé M. Lavrov après un entretien à Kigali avec son homologue rwandaise, Louise Mushikiwabo.

L’an dernier, les deux pays ont mis sur pied une commission inter-gouvernementale de coopération militaire et technique.

« Elle a tenu sa première session à Kigali à l’automne 2017 pour déterminer des manières concrètes de développer l’interaction dans ce domaines. La deuxième session est prévue en automne de cette année à Moscou », a ajouté M. Lavrov, en parlant de « bonnes perspectives » en vue.

« Nous sommes satisfaits de la manière dont notre coopération militaire et technique se développe. Elle a une bonne histoire et de bonnes perspectives », a poursuivi le chef de la diplomatie russe.

Selon M. Lavrov, les deux pays ont convenu de « poursuivre leur coopération entre les agences chargées de lutter contre le crime et les services spéciaux, principalement dans la lutte contre le terrorisme, qui, malheureusement, a aussi prix racine sur le continent africain ».

La Russie et le Rwanda sont aussi intéressés par des projets conjoints en matière d’utilisation pacifique de l’énergie atomique.

Lavrov effectue une tournée africaine qui l’a conduite de Kigali à Pretoria, où il a rencontré dimanche soir le président sud-africain Cyril Ramaphosa. Il doit participer lundi à une réunion des ministres des Affaires étrangères du groupe des BRICS regroupant cinq grands pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud) pour préparer le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de juillet.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos