RDC : l’opposition exige le nettoyage de 10 millions de noms du fichier électoral

RDC : l’opposition exige le nettoyage de 10 millions de noms du fichier électoral

L’opposition congolaise garde le cap. A six mois des scrutins (présidentielle, législatives, provinciales), elle parvient à parler d’une seule voie pour dire non au fichier électoral tel qu’il a été concocté jusqu’ici par la CENI de Corneille Nangaa.

Dans une belle unanimité, le MLC, l’UNC, la Dynamique, Ensemble pour le changement et l’UDPS/Tshisekedi regrettent le travail des experts de l’Organisation internationale de la Francophonie qui ont donné quitus, certes avec un léger bémol, à ce fichier dans lequel près d’un électeur enregsitré sur 4 est sujet à caution.

Ils détaillent point par point les innombrables fraudes qui émaillent la constitution de ce fichier. Selon eux, ce sont plus de 10 millions de voix qui doivent ainsi être nettoyées du fichier « pour le moins corrompu », selon l’expression d’un expert de l’opposition.
Dans la foulée, ils exigent la démission de Corneille Nangaa, le président de la CENI dont la proximité avec la Kabilie est pour le moins patante.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos