Le Burkina Faso rompt ses relations diplomatiques avec Taïwan

Le Burkina Faso a annoncé jeudi avoir rompu ses relations diplomatiques avec Taïwan, portant un nouveau coup sur la scène internationale à l’île qui lui apportait une aide importante en échange de son soutien diplomatique. Ce deuxième revers en quelques semaines (après la République dominicaine) pour Taipei, qui ne conserve plus qu’un seul allié dans sa rivalité avec Pékin en Afrique, a amené le ministre taïwanais des Affaires étrangères, Joseph Wu, à présenter sa démission et une déclaration acerbe de la présidente taiwanaise Tsai Ing-wen qui a dénoncé la « diplomatie du dollar » de la Chine.

« Le gouvernement du Burkina décide ce jour de rompre ses relations diplomatiques avec Taïwan », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry à Ouagadougou. Le Burkina Faso entretenait des relations de coopération avec Taïwan depuis 1994 mais « l’évolution du monde, des défis socio-économiques actuels de notre pays et de notre région recommande que nous reconsidérions notre position », a précisé le ministre burkinabè. « Cette décision est guidée par la ferme volonté de défendre les intérêts du Burkina et de son peuple dans le concert des nations et de nouer de meilleurs partenariats afin de consolider le développement socio-économique de notre pays et faciliter les projets régionaux et sous-régionaux », a-t-il poursuivi.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos