Tshisekedi – Katumbi, vers une candidature unique !

Tshisekedi – Katumbi, vers une candidature unique !

Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi terminent leur séjour aux Etats-Unis. Un séjour mis à profit par deux des principaux leaders de l’opposition en République démocratique du Congo pour dresser le bilan de la situation actuelle dans leur pays à six mois des élections présidentielles, législatives et provinciales prévues pour le 23 décembre selon le calendrier présenté par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le constat des deux hommes est sans appel. Devant les représentants du Atlantic Council, un groupe de réflexion sur les grands enjeux internationaux, les deux hommes ont expliqué leur doute quant à la tenue de ces élections et leurs certitudes que les dés sont pipés par le pouvoir en place. Pour eux, il ne fait aucun doute que le président Joseph Kabila, hors mandat depuis le 19 décembre 2016, n’entend pas céder son siège. « Le monde ne pourra pas dire qu’il ne savait pas », lanceront tour à tour les deux homles pour prendre à témoin l’auditoire et la communauté internationale.

C’est dans ce contexte particulièrement incertain que Félix Tshisekedi, le nouveau président de l’UDPS, qui a succédé à son père Etienne Tshisekedi décédé le 1 février 2017 à Bruxelles et dont le corps n’a toujours pas pu être enterré dans son pays par la faute d’un pouvoir aux abois, a annoncé qu’il envisageait un « programme et une candidature uniques de l’opposition » pour faire barrage aux plans de la majorité présidentielle.

L’annonce de cette éventuelle union des deux leaders a fait l’effet d’une bombe en RDC et sur les réseaux sociaux du monde entier. Dans les QG des deux hommes ont insiste sur le fait qu’il « ne s’agit pas d’un effet d’annonce ». « Le président Tshisekedi et Moïse Katumbi travaillent sérieusement à cette candidature. Et ils ne sont pas seuls dans cette démarche », nous assure-t-on. « Comme vous l’avez certainement lu, Félix Tshisekedi a aussi expliqué que Jean-Pierre Bemba soutenait aussi cette idée ».

« Se retrousser les manches »

Au Quartier général de Moise Katumbi, on ne dit rien d’autre. « Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi sont les deux candidats les plus populaires. Ils caracolent largement en tête des sondages. Leur union serait synonyme de victoire« , explique Olivier Kamitatu, porte-parole de Moïse Katumbi.

« Les deux camps ont donc commencé à travailler ensemble sur la confection d’un programme commun avec, en point de mire, une candidature unique. Aujourd’hui, il faut se retrousser les manches et travailler sans relâche pour réussir à construire ce programme unique. »

« Mettre de côté ses différences »

Entre le discours libéral de Moïse Katumbi et une vision plus socialiste de l’UDPS, la route qui mène à cette unité n’est pas sans embuche. Dans les deux camps, la réponse est identique. « C’est l’avenir de notre pays et de 80 millions de Congolais qui sont en jeu. Le défi est gigantesque et nous devons nous montrer à la hauteur de ce défi en parvenant à nous entendre. Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi ont appris à se connaître, à se respecter et à s’écouter. Ils ont conscience de l’enjeu des prochains mois et sont prêts à mettre de côté leurs différences pour aboutir à l’alternance attendue par des millions de Congolais ».

Dans un tel scénario, qui des deux hommes serait alors le candidat ?

« La question ne se pose pas pour l’instant. Il faut d’abord construire un programme commun, ensuite, on regardera quel est le candidat qui portera le mieux ce programme et qui incarnera le mieux les espoirs des Congolais », explique un proche de M. Tshisekedi.

Que pensez-vous de cet article?