Recyclage automobile: le français Indra gagne un appel d’offres au Maroc

Recyclage automobile: le français Indra gagne un appel d’offres au Maroc

Indra Automobile Recycling, société de recyclage automobile qui revendique le premier rang du secteur en France, a annoncé mardi avoir remporté un appel d’offres au Maroc, en partenariat avec le cabinet Deloitte, pour y concevoir une filière de gestion des véhicules en fin de vie.

« Remporter cet appel d’offres au Maroc, nous offre une possibilité formidable, celle d’accompagner un pays dans l’organisation de sa filière de recyclage automobile », a déclaré Loïc Bey-Rozet, directeur général de Indra Automobile Recycling dans un communiqué. « Ce projet majeur ouvrira certainement la voie à d’autres pays du continent » africain, a-t-il estimé.

Les deux vainqueurs de l’appel d’offres se voient confier une mission de diagnostic de la situation marocaine, ainsi qu’une mission de mise en place d’un « schéma directeur pour déterminer, en collaboration avec le gouvernement, l’organisation cible et construire des plans d’action ». L’objectif sera « la création d’une filière légale » dans le pays, précise le communiqué.

Indra Automobile Recycling, société basée à Villefontaine (Isère) et détenue à parité par Renault et Suez (50% chacun), emploie 174 salariés pour un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros l’an dernier.

L’entreprise, qui anime un réseau de 350 centres véhicules hors d’usage (CVHU), revendique la déconstruction de plus de 350.000 voitures en France en 2017, avec un taux de valorisation et de réutilisation supérieur à 95%.

Que pensez-vous de cet article?