Le chef de l’ONU appelle « à la plus grande retenue » au Sahara occidental

Le chef de l’ONU appelle « à la plus grande retenue » au Sahara occidental

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé samedi dans un communiqué « à la plus grande retenue » au Sahara occidental, que se disputent le Maroc et le Front Polisario, en mettant en garde contre une modification du « statu quo ». « Le secrétaire général suit de près l’évolution de la situation au Sahara occidental », note le communiqué diffusé par son porte-parole Stéphane Dujarric, sans préciser les raisons qui ont poussé à la publication de ce texte.

Conformément à la dernière résolution fin avril du Conseil de sécurité « et afin de maintenir un environnement propice à la reprise du dialogue sous les auspices de son envoyé personnel, Horst Köhler, (il) appelle à la plus grande retenue », indique le communiqué.

« Aucune action susceptible de modifier le statu quo ne doit être entreprise », insiste aussi Antonio Guterres, là aussi sans évoquer ce à quoi il fait allusion.

Ces derniers mois, le Maroc a accusé plusieurs fois le Front Polisario, un mouvement indépendantiste, d’actions visant à changer la donne sur le terrain, avec des mouvements de personnels et des transferts d’implantations administratives. Rabat a aussi rompu le 1er mai ses relations diplomatiques avec l’Iran, accusé d’avoir aidé militairement, avec « l’appui » d’Alger, le Front Polisario. Selon le Maroc, Téhéran a livré, via son allié le Hezbollah libanais, des armes au Front Polisario, soutenu par l’Algérie, ce que l’ensemble des intéressés ont démenti.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos