RDC: les machines à voter Miru tombent en panne en Irak

RDC: les machines à voter Miru tombent en panne en Irak

Par Marie-France Cros.

Alors que la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) congolaise vient de commencer à faire des démonstrations de fonctionnement de la machine à voter Miru System qu’elle veut imposer pour les élections de décembre prochain, la première utilisation de ces machines en conditions réelles a eu lieu la semaine dernière en Irak. Et des centaines de personnes n’ont pu voter en raison de pannes.

C’est ce que rapportent la presse de Baghdad et l’agence de presse turque Anadolu: des centaines de membres des forces de sécurité, qui votaient avant les autres citoyens, n’ont pu voter jeudi dernier, notamment dans la province Saladin (450 électeurs empêchés de voter) et dans la ville de Samarra (une centaine d’électeurs empêchés de voter), selon un lieutenant de police cité par Anadolu. Ce dernier a attribué le problème au mauvais fonctionnement de machines à voter, ainsi qu’à des problèmes de noms d’électeurs manquant sur les listes.

Un capitaine de police de la province de Ninive a indiqué qu’un certain nombre de machines à voter étaient tombées en panne en raison d’une alimentation intermittente en courant électrique.

Selon Didier Nkingu, juriste belge spécialiste des élections congolaises, les machines à voter utilisées en Irak sont celles du fabricant sud-coréen Miru System, que la Ceni congolaise veut imposer pour les élections du 23 décembre prochain, malgré une avalanche d’avis contraires.

Selon M. Nkingu, le contrat signé par Miru System avec l’Irak prévoyait pourtant la fourniture de 40 experts pour intervenir en cas de problème – ce qui n’est pas prévu dans le contrat entre Miru et la Ceni congolaise. Or le Congo est, comme l’Irak – voire plus encore – tributaire de fournitures de courant électrique déficientes.

Que pensez-vous de cet article?