Kabila bétonne sa cour constitutionnelle

Le pouvoir congolais place trois des siens à trois postes laissés vacants à la cour constitutionnelle. Norbert Nkulu est, sans surprise, le choix de Kabila. Trois ans après sa création, la cour constitutionnelle va accueillir trois nouveaux membres pour remplacer les trois juges qui l’ont quittée les 8 et 9 avril derniers. On savait depuis