Kabila bétonne sa cour constitutionnelle

Kabila bétonne sa cour constitutionnelle

Le pouvoir congolais place trois des siens à trois postes laissés vacants à la cour constitutionnelle. Norbert Nkulu est, sans surprise, le choix de Kabila.

Trois ans après sa création, la cour constitutionnelle va accueillir trois nouveaux membres pour remplacer les trois juges qui l’ont quittée les 8 et 9 avril derniers.

On savait depuis vendredi dernier, 11 mai, que François Bokona Wipa Bonzali, député PPRD, avait été désigné par le Congrès (Chambre et sénat) pour prendre la place laissée vacante le juge Eugène Banyaku Luape Epotu, qui a démissionné le 9 avril dernier, jour prévu pour le tirage au sort du représentant du Parlement à la cour constitutionnelle. Mais de tirage au sort, il n’en fut jamais question, les députés et sénateurs s’accomodant entre eux pour désigner le candidat de leur choix. Une initiative qui a créé une nouvelle polémique au sein du Parlement, tout en garantissant que le nouveau juge soit un adepte de la kabilie.

Le Conseil supérieur de la magistrature, de son côté, devait aussi désigner un successeur au juge Louis Esambo démissionnaire, lui aussi, le 9 avril dernier. C’est désormais chose faite  avec la désignation de Jean Ubulu Pungu, ex-Secrétaire permanent au Conseil supérieur de la magistrature.

Enfin, il revenait au président – hors mandat – Jospeh Kabila de désigner son candidat en remplacement du juge  Yvon Kalonda, décédé le 8 avril. Pour ce poste, le président a choisi un fidèle de la première heure, un homme roué au fonctionnement de cette cour constitutionnelle, Maître Norbert Nkulu.

La cour constitutionnelle dont on sait qu’elle sera appelée à jouer un rôle central dans les prochaines semaines et mois dans la perspective des contentieux électoraux est donc bien en ordre de marche, après avoir connu trois défection en deux jours début avril.

Dans un paysage congolais où tous les niveaux de pouvoirs sont illégitimes depuis belle lurette, cette mise en ordre rapide est aussi étonnante que… bienvenue pour un régime qui place ses hommes et bétonne une cour qui pourrait prochainement devoir se pencher sur la recevabilité de la cadidature de Joseph Kabila…

Que pensez-vous de cet article?