Diamants au Zimbabwe: la convocation de Mugabe devant le Parlement reportée

Diamants au Zimbabwe: la convocation de Mugabe devant le Parlement reportée

Le témoignage prévu mercredi de l’ex-président zimbabwéen Robert Mugabe devant les députés pour y répondre de la « disparition » de milliards de dollars de revenus tirés de la vente de diamants a été reporté, a-t-on appris lundi auprès d’un député. Le Parlement avait convoqué M. Mugabe le 9 mai pour l’interroger au sujet de propos tenus en 2016, dans lesquels il regrettait la perte par son pays de 15 milliards de dollars de revenus diamantifères à cause de la corruption et de l’évasion des capitaux pratiquée par les compagnies minières étrangères.

Mugabe n’a pas fait savoir depuis s’il comptait répondre à la citation de la commission parlementaire des Mines et de l’Energie.

« Moi-même et le secrétaire du Parlement ne serons pas présents » mercredi, a déclaré à l’AFP le président de la commission, Temba Mliswa, expliquant que Robert Mugabe ne pouvait pas, dans ces circonstances, être appelé à témoigner ce jour là.

« Le secrétaire va lui écrire (à Robert Mugabe) pour qu’il vienne au Parlement », a ajouté le député, sans avancer de nouvelle date pour la convocation.

Dans un rapport publié l’an dernier, l’ONG Global Witness avait accusé les dirigeants du Zimbabwe d’avoir détourné pendant des années les profits tirés de l’exploitation du diamant pour financer la répression de leurs adversaires politiques.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos