RDC : Une fusillade fait 6 morts à Goma

RDC : Une fusillade fait 6 morts à Goma

Par Esther Nsapu, correspondante dans l’Est de la RDC

Le calme est revenu au quartier Mugunga à Goma après une matinée agitée. En cause,  6 morts et dix-neuf blessés lors d’une fusillade survenue ce dimanche 29 avril en début de la soirée dans ce quartier. Information confirmée par le maire de Goma M. Timothée Muyisa. Le quartier Mugunga est situé à environs 10 kilomètres du centre-ville de Goma en province du Nord-Kivu.

Selon des témoignages recueillis sur place, il était environ 18 heures ce dimanche 29 avril, lorsque six hommes armés, certains en tenue civils, d’autres en treillis militaire, sont arrivés en moto. Ils ont prs position aux abords de l’avenue du centre commercial appelé « Kasoko Amour ». Après les premiers coups de feu, les petits vendeurs et commerçants se sont refugiés dans les magasins pour se protéger. C’est alors que ces hommes armés ont  fait irruption dans un kiosque où ils ont tiré à bout portant sur  le propriétaire et son épouse  qui sont morts sur le coup. Toujours selon les témoignages, ces bandits ont  poursuivi leur sale besogne en ouvrant le feu sur d’autres civils.

Ce lundi matin, la population en colère a barricadé la route principale menant vers la cité de Saké en territoire de Masisi. Les manifestants ont envahi les deux entrées de l’hôpital CEBCA où les blessés ont été acheminés. Ils ont brûlés des pneus pour dénoncer la persistance de l’insécurité dans leur quartier et dans les environs.  La police elle, a renforcé son dispositif dans le quartier pour tenter de calmer les manifestants.

Néhémie Shombo, habitant du quartier Mugunga, condamne le fait qu’aucune intervention des agents de sécurité n’a été remarquée alors que dans ce quartier les agents de police et des militaires sont visibles.

Attaque à l’arme blanche à Goma

En ville de Goma, une nouvelle forme d’insécurité a pris de l’ampleur. Il s’agit des hommes non encore identifiés munis d’armes blanches qui s’attaquent à la population. En février dernier, les dispensaires Saint Christophe et Makimbilio avaient été attaqués par des hommes munis d’armes blanches au quartier Ndosho non loin de Mugunga. Les agresseurs avaient blessé 11 patients dans leur lit d’hôpital.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos