RDC: la SADC renonce à un envoyé spécial à Kinshasa

RDC: la SADC renonce à un envoyé spécial à Kinshasa

 
 La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a renoncé à sa décision de dépêcher un envoyé spécial en République démocratique du Congo (RDC) pour y suivre la situation politique, et, salué les « progrès remarquables » réalisés par ce pays dans le processus électoral.
 

Cette décision a été prise mardi au cours de la double réunion de troïka des chefs d’Etats et des gouvernement de la SADC qui s’est tenue à Luanda, la capitale angolaise.
 
« Le sommet a pris note des progrès remarquables réalisés en RDC. A cet effet, il est revenu sur la décision qu’il avait prise consistant à dépêcher un Envoyé spécial en RDC. Il a salué la République de Namibie et Son Excellence Hifikepunye Lucas Pohamba, l’ancien président de la République de Namibie qui s’était montré disponible de servir d’envoyé spécial de la SADC en RDC », indique le communiqué final du sommet dont l’agence Belga a obtenu une copie mercredi.
 
La SADC ajoute noter des avancées significatives notamment en ce qui concerne l’application de l’accord du 31 décembre 2016 (dit le Saint-Sylvestre, sur le partage du pouvoir à l’issue du second mandat du président Joseph Kabila). L’accord prévoyait l’organisation de la présidentielle fin 2017. Ce scrutin est finalement reporté au 23 décembre prochain.
 
L’organisation régionale appelle par ailleurs tous les acteurs à veiller au maintien d’un climat de paix en vue des élections pacifiques en date prévue par le calendrier électoral.
.

Que pensez-vous de cet article?