RDC : 100 jours dans les cachots secrets de l’ANR pour Carbone Beni !

RDC : 100 jours dans les cachots secrets de l’ANR pour Carbone Beni !

Par Hubert Leclercq

Le coordinateur au niveau national du mouvement citoyen Filimbi, Carbone Beni, a été arrêté le 30 décembre 2017, avec  cinq autres militants, alors qu’ils tentaient, à l’appel du Comité Laïc de Coordination (CLC), de sensibiliser la population de Kinshasa pour participer à la marche pacifique du 31 décembre.

Cela fait donc 100 jours que ces jeunes, dont le seul crime était de mobiliser pacifiquement la population pour une manifestation pacifique, sont détenus au secret dans les cachots de l’ANR, le service de renseignements congolais dirigé par Kalev Mutond, en dépit de toutes les lois nationales et internationales.

Ces jeunes gens seraient accusés d’outrage au chef de l’Etat et d’incitation au soulèvement. « Ils sont toujours détenus dans les cachots de l’ANR qui se trouvent en face de la primature (le siège du Premier ministre), que l’on surnomme Trois Zoulous à Kinshasa », nous explique un proche des détenus. « Ils vivent dans des conditions inhumaines. Il n’y a qu’une toilette sans porte, il leur est évidemment interdit d’avoir des soins et la plupart souffrent de diverses infections », poursuit-il.

« Accuser Katumbi pour sortir de prison »

Différentes sources confirment la condition inhumaine de ces détenus qui seraient un peu moins de 100 à croupir dans ces geôles secrètes de Kinshasa. « Certains sont détenus depuis 6 à 8 mois », nous indique une source. « Ils ne mangent qu’une fois par jour vers 16 heures. Pendant un bon moment, ils n’ont reçu que du fufu et un orceau de chinchin (petit pisson). Même pas 50 grammes de poisson par personne. Ils sont terriblemet amaigris. C’est une vraie torture. »

Un autre, contacté voici plusieurs jours, insiste sur le courage de ces « jeunes gens. Néhémie, le directeur de cabinet de Kabila est venu les voir au mois de février. Je pense que c’était le 15 », précise-t-il. « Il leur a proposé un marché. S’ils accusaient Katumbi d’être derrière leur mouvement et s’ils diaient qu’il cherchait à organiser un coup d’Etat, ils seraient remis en liberté. Ils ont refusé et ils sont toujours détenus  sans réelle perspective de sortir de cet enfer ».

Que pensez-vous de cet article?