RDC : Rentrée parlementaire sanglante à Matadi

RDC : Rentrée parlementaire sanglante à Matadi

Par MFC

Rentrée parlementaire provinciale sous le signe de la violence à Matadi, où des jeunes gens ont attaqué l’Assemblée provinciale, vendredi 30 mars.

Vendredi à la mi-journée, alors que l’Assemblée provinciale du Kongo-Central attendait les membres de son bureau pou ouvrir la session ordinaire de mars 2018, des jeunes gens ont attaqué le bâtiment à coups de pierre et munis de machettes, brisant des vitres et saccageant des véhicules de parlementaires.

Selon Radio Okapi, l’attaque aurait été provoquée par le refus de la police de laisser ces jeunes gens, membres du parti du président hors mandat, Joseph Kabila, le PPRD, entrer dans le bâtiment. Ils auraient été mêlés à des « kulunas » (voyous, bandits). Des heurts auraient opposé policiers et assaillants. Antenne A a montré le corps d’un jeune homme aparemment lynché, qui serait un des assaillants.

Un député provincial a évoqué, pour Antenne A, des « partisans du gouverneur de la province, Jacques Mbadu ». Selon Radio Okapi, ils auraient été chargés d’empêcher les députés provinciaux de voter une motion de défiance contre le gouverneur, qui serait en préparation. Le maire de Matadi, Pathy Nzuzi (PPRD) a estimé injuste d’empêcher des militants PPRD d’entrer dans le bâtiment parlementaire tout en acceptant des membres d’autres partis; il déplore des blessés parmi les jeunes PPRD présents.

Que pensez-vous de cet article?