Air France rejoint la joint-venture KLM-Kenya Airways et se renforce en Afrique de l’Est

Air France rejoint la joint-venture KLM-Kenya Airways et se renforce en Afrique de l’Est

La compagnie aérienne Air France a rejoint la joint-venture commerciale formée par les compagnies néerlandaise et kényane KLM et Kenya Airways, permettant à la société française de renforcer son offre en Afrique de l’Est, a annoncé lundi le groupe Air France-KLM. « Depuis le 25 mars 2018, Air France fait partie de l’accord de joint-venture déjà existant depuis 1995 entre KLM Royal Dutch Airlines et Kenya Airways », a indiqué Air France-KLM dans un communiqué.

La compagnie précise que ce nouvel accord lui permet de proposer des « connectivités améliorées » au-delà de Nairobi, principalement vers d’autres destinations en Afrique de l’Est, mais aussi vers le département d’outre-mer Mayotte ou vers les Comores, une ancienne colonie française.

Dans le cadre de cette joint-venture, la compagnie française a effectué dans la nuit de dimanche à lundi le vol inaugural d’une nouvelle connexion qu’elle opérera trois fois par semaine entre Paris et Nairobi, « complémentaire » à celle déjà proposée sept fois par semaine par Kenya Airways.

Air France effectue de la sorte son retour au Kenya après 18 ans d’absence. La compagnie aérienne française espère passer à 5 vols hebdomadaires d’ici un an, puis 7 vols d’ici deux ans.

Au sujet de la joint-venture, Frank Legré, vice-président de la division Afrique d’Air France, a souligné que « Kenya Airways bénéficie désormais du réseau Air France en Europe de l’Ouest, et que nous bénéficions du réseau de Kenya Airways en Afrique de l’Est ».

Selon M. Legré, le retour d’Air France au Kenya s’inscrit dans le cadre des liens économiques « de plus en plus importants » entre la France et le Kenya.

Air France, KLM et Kenya Airways font partie de l’alliance SkyTeam.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos