L’Egypte, sous la férule de l’armée depuis des décennies

L’Egypte, sous la férule de l’armée depuis des décennies

L’Egypte, où une élection présidentielle se déroule de lundi à mercredi, est le plus peuplé des pays arabes et vit sous la férule de l’armée depuis plusieurs décennies.

Elle est dirigée d’une main de fer par l’ex-maréchal Abdel Fattah al-Sissi, assuré d’être réélu pour un deuxième mandat de quatre ans.

– Issus des rangs de l’armée –

Sous tutelle, puis sous protectorat britannique, l’Egypte devient indépendante en 1922 sous le règne de Fouad Ier.

En 1952, un groupe d’officiers qui avaient participé à la guerre contre Israël déposent le roi Farouk. La République est proclamée en 1953, avec à sa tête le général Mohamed Naguib. L’officier charismatique Gamal Abdel Nasser devient président en 1956, année de la nationalisation du canal de Suez.

A la mort de Nasser en 1970, Anouar al-Sadate, issu de l’armée lui-aussi, prend les rênes du pays. Premier chef d’Etat arabe à signer un traité de paix avec Israël en 1979, il est assassiné en 1981 par un commando islamiste.

Ancien chef de l’armée de l’air, Hosni Moubarak dirige l’Egypte pendant trois décennies, avant d’être renversé en février 2011, durant le Printemps arabe.

En 2012, le candidat de la confrérie des Frères musulmans, Mohamed Morsi, devient le premier islamiste et le premier civil à présider le pays. En 2013, après des manifestations monstres réclamant le départ de Morsi, l’armée dirigée alors par Abdel Fattah al-Sissi le destitue et l’arrête.

En 2014, M. Sissi se fait confortablement élire président.

– Près de 100 millions d’habitants –

Avec 96,6 millions d’habitants, selon les chiffres de l’institut de statistique national, l’Egypte est le pays le plus peuplé du monde arabe et le troisième d’Afrique derrière le Nigeria et l’Ethiopie. Le Caire est une mégalopole qui frise les 20 millions d’âmes.

Le pays est à 95% désertique, et sa population se concentre sur les rives et le delta du Nil.

Bordé au nord par la Méditerranée et à l’est par la mer Rouge, le pays a des frontières communes avec la bande de Gaza, la Libye et le Soudan.

Le Caire abrite Al-Azhar, l’une des plus prestigieuses institutions de l’islam sunnite.

– Troubles jihadistes –

Depuis 2013, les forces de sécurité affrontent des groupes extrémistes, dont la branche locale du groupe Etat islamique (EI), en particulier dans le Sinaï, qui ciblent la police, l’armée mais aussi la communauté chrétienne copte.

En octobre 2015, 224 personnes ont été tuées dans un attentat, revendiqué par l’EI, contre un avion russe au départ de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, dans le Sinaï.

En novembre 2017, une attaque contre une mosquée dans le nord de la péninsule a fait plus de 300 morts. Cet attentat, le plus meurtrier de l’histoire récente de l’Egypte, n’a pas été revendiqué, mais l’EI a été fortement soupçonné. Plusieurs attentats ont aussi visé les coptes, chrétiens d’Egypte, qui représentent 10% des habitants du pays.

– Economie en crise –

Le pays fait toujours face à la grave crise économique dans laquelle il avait plongé après la révolte de 2011.

Répondant aux exigences du Fonds monétaire international (FMI), qui lui a concédé un prêt de 12 milliards de dollars en novembre 2016, Le Caire a fait flotter sa devise et réduit les subventions d’Etat, notamment sur l’électricité et les carburants, provoquant une inflation brutale.

Celle-ci a depuis reculé, mais la population se plaint toujours de prix restés élevés.

– Fabuleux patrimoine historique –

L’Egypte regorge de sites archéologiques antiques qui ont longtemps attiré des millions de touristes.

La pyramide de Khéops est la dernière des sept merveilles du monde antique encore debout. Le monument géant, vieux de 4.500 ans, trône sur le plateau de Guizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khéphren et Mykérinos. Il a été construit par Khéops, pharaon de la IVe dynastie qui a régné sur l’Egypte plus de 2.600 ans avant Jésus-Christ.

Louxor, sur les rives du Nil en Haute-Egypte, abrite les restes archéologiques de l’antique capitale égyptienne de Thèbes.

Le Grand musée égyptien (GEM) devrait ouvrir ses portes cette année près des pyramides de Guizeh, après de multiples retards.​

Que pensez-vous de cet article?