Guinée équatoriale: le principal parti d’opposition dissous, 21 militants condamnés

Guinée équatoriale: le principal parti d’opposition dissous, 21 militants condamnés

Le principal parti d’opposition de Guinée équatoriale, Citoyens pour l’Innovation (CI), a été dissous lundi et 21 de ses membres condamnés le même jour à plus de trente ans de prison, ont annoncé mardi les médias d’Etat. Le parti CI sera « retiré » du « registre des partis politiques du pays », a indiqué Jose Rafael Nguema, président du tribunal de Mongomo, sur la télévision d’Etat, la TVGE.

« La dissolution est la conséquence pour avoir commis le délit d’atteinte à la sécurité de l’Etat, puisque, selon la loi des partis politiques, tout parti qui commet ce délit d’atteinte est dissous », a déclaré de son côté Anatalio Nzang, procureur général adjoint, également à la TVGE.

Le parti avait gagné le seul siège au Parlement non acquis au pouvoir, lors des élections législatives de novembre. Depuis ce scrutin, « les restrictions de liberté et arrestations, en particulier d’opposants politiques, se poursuivent sans discontinuer » dans le pays, selon l’Union européenne.

Sur les 147 militants en procès depuis mi-février à Mongomo, fief du président Teodoro Obiang Nguema situé sur la partie continentale du pays, 21 ont été condamnés. Les autres ont été libérés.

Les militants étaient poursuivis pour « sédition, désordre public, atteintes à l’autorité et blessures graves » à la suite d’échauffourées survenues pendant la campagne pour les législatives.

« Au nom du chef de l’Etat, premier magistrat de la nation, nous condamnons les accusés (…) aux peines de 26 ans de prison pour sédition, dix années de prison pour atteinte à l’autorité et 50.000 FCFA à payer chacun, quatre années de prison pour les dégâts et quatre mois de prison pour blessures », selon la sentence lue à la TVGE. La peine de mort, qui avait été requise, selon l’avocat des militants et leur parti, n’a pas été retenue. Mi-février, l’Etat équato-guinéen avait apporté un démenti « formel » au fait que le procureur ait requis la peine de mort.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos