RDC : Kinshasa renvoie à l’expéditeur des Congolais expulsés des Etats-Unis  

RDC : Kinshasa renvoie à l’expéditeur des Congolais expulsés des Etats-Unis   

Commentaire par Marie-France Cros

 

L’agence de presse congolaise officielle, ACP, a rendue publique, mercredi, une curieuse information: la ministre congolaise des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, a renvoyé aux Etats-Unis six Congolais expulsés par l’administration américaine.

Selon la ministre, les six Concolais expulsés – ainsi que deux Zambiens – « sont arrivés menottés, enchaînés aux chevilles et au niveau des hanches, comme des esclaves ». En outre, ils portaient des couches afin de ne pas être obligés de se lever pour aller aux toilettes durant le voyage. Enfin, ce dernier a duré, selon la ministre, 20 heures pour certains expulsés et 30 heures pour d’autres.

La ministre des Droits humains a qualifié cette situation « d’inadmissible » pour le gouvernement congolais. Même si ces derniers étaient déportés par les autorités américaines en conformité avec l’accord signé entre les deux gouvernements, cela devrait se faire dans le respect de la dignité humaine, a-t-elle souligné. Une position que chacun peut comprendre.

Ce qui est moins compréhensible, c’est la décision qu’a prise Mme Mushobekwa: « C’est pour cette raison que nous avons refusé d’accueillir ces Congolais et avons décidé de renvoyer l’avion qui est reparti avec ses passagers ».

Autrement dit: la ministre des Droits humains a infligé à ses six compatriotes une prolongation de l’épreuve « inadmissible » subie et a tenu pour nul leur droit de ne pas être expulsés de leur propre pays, garanti par l’article 30 de la Constitution congolaise.

Vous avez dit « aberrant »?

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos