RDC: plainte pour « assassinat » contre le chef de la police de Kinshasa

RDC: plainte pour « assassinat » contre le chef de la police de Kinshasa

La famille d’une des victimes de la répression des marches de catholiques contestant le régime du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo a porté plainte contre chef de la police de Kinshasa pour « assassinat », selon un document parvenu lundi à l’AFP. La famille Kapangala, a porté « plainte contre le général Sylvano Kasongo (…) et les éléments de la police congolaise sous son commandement en date du 21 janvier 2018 pour l’assassinat de Mme Thérèse-Dechade Kapangala Mwanza », selon une lettre de la famille datée du 13 février et adressée au procureur général de la République.

Fille d’un officier de police, Thérèse Kapangala, une aspirante à la vie religieuse de 24 ans, a été tuée dimanche 21 janvier devant l’église Saint-François de Salles, en marge des marches organisées dans la capitale congolaise par un collectif proche de l’Eglise catholique, le Comité laïc de coordination. « Une voix semblable à celle d’une femme avait ordonné: ‘tirez' » et un policier « avait commencé à tirer à balles réelles sur les chrétiens repliés dans l’enceinte de la paroisse », selon la plainte.

Les plaignants demandent d’identifier « le donneur d’ordre et l’exécutant de cet assassinat aux apparences de crime contre l’humanité parce que perpétré dans un lieu protégé par les conventions de Genève, à savoir l’église ».

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos