RDC: 6 militaires congolais tués lors d’accrochages avec l’armée rwandaise

RDC: 6 militaires congolais tués lors d’accrochages avec l’armée rwandaise

Six soldats de République démocratique du Congo ont été tués mercredi dans des combats pour repousser une incursion des soldats rwandais « sur le territoire congolais », a annoncé vendredi un responsable de l’armée congolaise. L’armée congolaise a enregistré « au total six morts dans ses rangs et quatre blessés dont deux graves », a déclaré lors d’une conférence de presse le général Bruno Mandevu, commandant de l’opération Sokola 2, chargée de la traque des rebelles hutu rwandais de Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

« Alors que nous avions observé l’ordre de cesser le feu venu de Kinshasa, à la demande des autorités militaires de Kigali, les soldats rwandais ont continué de tirer, faisant ces victimes » dans nos rangs, a expliqué le général Mandevu.

« Des troupes rwandaises avaient occupé trois positions sur le territoire congolais et y ont creusé des trous de fusiliers, ce qui signifie qu’ils étaient venus pour faire la guerre », a-t-il ajouté.

Mercredi, les Forces armées de RDC avaient fait état de violents combats près de la frontière avec le Rwanda. L’armée congolaise a accusé des troupes régulières rwandaises d’avoir occupé des positions « à l’intérieur des frontières congolaises ».

Créées en 2000, les FDLR sont des rebelles hutu rwandais opposés au régime de Paul Kagame au pouvoir à Kigali depuis la fin du génocide contre les tutsis de 1994, auquel ont participé les membres fondateurs hutus des FDLR.

L’Est congolais est déchiré par des conflits armés depuis plus de vingt ans. Des dizaines des groupes armés soutenus parfois par des pays voisins se battent pour le contrôle des zones riches en ressources naturelles.​

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos