RDC: meurtre des experts Onu: réponse embarrassée à Nikki Haley

RDC: meurtre des experts Onu: réponse embarrassée à Nikki Haley

 
Par MFC.
 
C’est un Lambert Mende embarrassé qui a évoqué l’interpellation frontale du président hors mandat Joseph Kabila, lundi au Conseil de sécurité, par l’ambassadeur américain à l’Onu, Nikki Haley. Celle-ci a demandé ce que le chef d’Etat congolais « avait fait » de la liste de suspects qu’elle lui avait remise en mains propres, en octobre dernier, à propos de l’assassinat, le 12 mars 2017, de deux experts de l’Onu enquêtant au Kasaï, une Suédoise et un Américain. Aucune de ces personnes n’a en effet été inquiétée depuis lors, a-t-elle accusé.

 
Le porte-parole du gouvernement a en effet été réduit à broder, assurant que ‘le Président ne peut qu’avoir transmis cette liste à la cour militaire qui est en train de siéger sans désemparer sur tous les crimes qui ont été commis au Kasaï, y compris les crimes commis contre les deux enquêteurs des Nations unies », selon sa déclaration rapportée par RFI.
 
Mme Haley a apparemment improvisé cette fin de discours, qui ne figurait pas dans le texte écrit. Elle réagissait à l’intervention du ministre congolais des Affaires étragères, Leonard She Okitundu, qui, s’efforçant de convaincre le Conseil de sécurité de l’implication des autorités congolaises dans la lutte contre l’impunité, avait évoqué un procès intenté contre des personnes accusées par Kinshasa de ce double meurtre.
 
Les deux experts enquêtaient sur les allégations de massacres à la fois par les rebelles de Kamwina Nsapu et par l’armée et la police chargée de les réprimer. En 2017, une enquête de RFI et Reuters avait mis en cause des agents de l’Etat congolais dans le double assassinat.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos