Madagascar: l’OMS craint que la peste se répande

Madagascar: l’OMS craint que  la peste se répande

Selon le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la prochaine épidémie de peste « risque d’affecter davantage Madagascar et même de déborder dans les pays voisins et au-delà ».

Le directeur général de l’OMS, l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, s’exprimait lors d’une conférence de presse à Genève. La peste n’est plus, aujourd’hui, en mesure d’éliminer un tiers d’une population, comme lors de l’épidémie qui a balayé l’Europe au XIVe siècle. Mais elle n’a pas disparu pour autant. Elle reste endémique dans certains pays africains.

Une maladie endémique sur l’île, mais…

A Madagascar, un des pays les plus pauvres de la planète, la bactérie Yersinia pestis, transportée par les rats et transmise à l’homme par leurs puces, réapparaît chaque hiver austral (avril-septembre). En moyenne, 300 à 600 cas sont recensés. La saison 2017 a fait exception. Plus précoce, l’épidémie, d’ordinaire cantonnée aux campagnes, a infesté les villes. Elle a été déclarée sous contrôle le 27 novembre, selon l’OMS. Plus de 200 morts ont été comptabilisés.

Le directeur général de l’OMS s’est rendu sur place, après l’annonce la sortie de la phase aiguë de l’épidémie, pour rencontrer les autorités malgaches. « Nous sommes d’accord pour dire que la prochaine transmission pourrait être de plus grande ampleur », a-t-il dit. En effet, en raison des problèmes d’assainissement qui persistent sur l’île et de la résistance des puces à un grand nombre d’insecticides et autres produits chimiques, l’épidémie de 2017 « a laissé plus de réserves » de bactéries que d’habitude, a-t-il expliqué.

« Nous avons évalué la situation avec le gouvernement » et avons mis sur pied un « plan (qui) est prêt maintenant », a-t-il dit, sans donner de détails.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos