Festival Amani : le Kivu a besoin de la paix !

Festival Amani : le Kivu a besoin de la paix !

Esther Nsapu, Correspondante dans l’est de la RDC 

La 5e édition du « Festival de la Paix » (« Amani »en Kiswahili) est prévue pour les 9, 10 et 11 février 2018 à Goma en République démocratique du Congo. Un rendez–vous annuel qui permet aux habitants de Goma et plus généralement à la population du Kivu à l’Est de la République démocratique du Congo mais aussi des pays frontaliers de se reconnecter à travers la musique et la danse. Pendant 3 jours, ils partageront la joie d’être ensemble malgré leurs différences. Selon les organisateurs, ce Festival a pour but de montrer au monde que Goma et la région des Grands Lacs ne sont pas que des terres de massacres, viols et pillages. Des jeunes et des artistes talentueux s’engagent au quotidien pour un présent et un futur radieux et le festival les y aide.

Comme de coutume, « Amani Festival » va rassembler nationalités, ethnies, jeunes et moins jeunes et classes sociales différentes pour promouvoir par le chant et la danse le « Mieux vivre ensemble » et pour appeler à la paix dans la région des grands Lacs et principalement à l’Est de la RDC.

Cette année encore, le podium du festival Amani va recevoir de grands artistes internationaux, nationaux et locaux pour faire la promotion de la paix dans cette région.

Il s’agit notamment de :  Ferre Gola et Jupiter (que nous avions rencontré lors de son passage à Bruxelles, interview à lire ci-dessous), du côté de la RDC, Dub Inc de France, Teme Tan de la Belgique, Dj Benjamin le brave du Ghana, José Chameleon de l’Ouganda, Zao du Congo Brazza, Bisi Yusi de l’Afrique du Sud, Moyo Kiria du Rwanda et Aganze 1er et Ced Concept de la RD Congo (respectivement de Bukavu et de Lubumbashi).

Seront également présents à Goma Dj Couleurs, Ira Irène, Kerim Kaduro, Young B et Anderson MUKWE ainsi que Dj Damas TEGERA de Goma.

Promouvoir la paix dans un contexte difficile

Le festival se déroulera une nouvelle fois dans un contexte difficile, marqué en RDC par des manifestations en faveur du respect du calendrier électoral et contre une éventuelle nouvelle candidature du chef de l’Etat mais aussi par des massacres de civils et la mort de 15 soldats des Nations Unies dans le territoire de Beni en décembre dernier.

Le Festival Amani, à travers ses 35000 festivaliers, rappelle que dans la région des Grand Lacs des millions de personnes aspirent à la paix et appellent au changement dans l’harmonie et la collaboration positive de tous les acteurs de la société.

Le Kivu a besoin de la paix !

Danser pour changer, chanter pour la…paix !

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos