RDC: les combats au Sud-Kivu créent une nouvelle crise humanitaire

RDC: les combats au Sud-Kivu créent une nouvelle crise humanitaire

Par Marie-France Cros.

En République démocratique du Congo (RDC), une crise en chasse une autre. Des combats entre l’armée congolaise et les Maï Maï Yakutumba, au Sud-Kivu, ont provoqué la fuite de près de 8000 Congolais au Burundi et 1200 en Tanzanie, tandis que plusieurs milliers sont déplacés.

En septembre dernier, l’appui des casques bleus de la Monusco avait permis à l’armée congolaise de repousser une attaque des Maï Maï Yakutumba (https://afrique.lalibre.be/9270/rdc-insurrection-au-sud-kivu-manipulation-ou-non/) contre la ville d’Uvira qui, finalement, n’était pas tombée aux mains des insurgés. Les combats entre ceux-ci et l’armée congolaise ont, depuis, connu des hauts et des bas.

Depuis une semaine, cependant, une violente offensive serait en cours, qui a poussé des milliers d’habitants du Sud-Kivu à fuir leur maison, soit parce qu’ils craignaient d’être pris entre deux feux, soit pour éviter les recrutements forcés, soit à cause des abus commis par les hommes en armes.

Noyés dans le Tanganyika

Une partie des fuyards a traversé le lac Tanganyika pour gagner Rumonge, au Burundi, qui accueille 7800 Congolais depuis quelques jours, et Kigoma, en Tanzanie, où sont arrivés 1200 Kivutiens. Une partie de ces fuyards a trouvé la mort lorsque l’embarcation sur laquelle ils s’étaient entassés a fait naufrage. Selon les informations de La Libre Afrique.be, ces derniers jours ont en effet été trouvés sur les rives du Tanganyika, dans la presqu’île de l’Ubwari, non loin de Wimbi, de nombreux cadavres (voir video). Le nombre de noyés est vraisemblablement plus élevé encore.

Selon le Haut commissariat aux Réfugiés de l’Onu (HCR), les réfugiés au Burundi et en Tanzanie manquent de tout et dorment à la belle étoile; leur situation pourrait rapidement s’avérér dramatique. Le HCR a commencé à amener ces fuyards vers des centres de transit et des camps de réfugiés du nord et de l’est du Burundi, mais ils sont déjà surpeuplés.

Le HCR s’inquiète aussi de la situation de 43.000 réfugiés burundais qui ont fui au Congo la répression du régime de Pierre Nkurunziza, essentiellement à Lusenda et Mulongwe. Le HCR insiste pour que les belligérants respectent le caractère humanitaire des sites où vivent les réfugiés burundais.

5 millions de déplacés en RDC

Par ailleurs, l’Ouganda a reçu 15.000 réfugiés congolais depuis décembre dernier. Ceux-ci fuient – par la route ou à travers le lac Albert – des violences en Ituri et au Nord-Kivu, qu’il s’agisse d’affrontements entre milices ou de combats entre celles-ci et l’armée congolaise.

Selon le HCR, plus de 5 millions de Congolais sont déplacés en raison de divers foyers de violence en RDC: 4,35 millions à l’intérieur du pays et 674.879 dans les pays voisins.

Que pensez-vous de cet article?