RDC: violente répression des étudiants à l’Unikin

RDC: violente répression des étudiants à l’Unikin

Par Marie-France Cros.

Le calme semblait revenu, jeudi après-midi, sur le campus de l’Université de Kinshasa après qu’une violente répression ait tenté de venir à bout d’une révolte étudiante due à la hausse des frais scolaires.

Les autorités ont en effet annoncé il y a quelques jours que les frais universitaires devraient désormais être payés au cours de 1600 francs congolais pour un dollar, contre 960 jusqu’ici. Cette explosion des coûts a provoqué le désespoir de nombreux étudaitns qui ont organisé des manifestations mercredi. Les protestataires réclamaient aussi la réintégration de trois étudiants exclus de l’université pour avoir participé aux marches pacifiques de chrétiens le 31 décembre dernier, après la messe.

La police anti-émeute est intervenue sur le campus (voir nos vidéos) avec des tirs de gaz lacrymogènes et des passages à tabac d’étudiants. L’un d’eux, qui a voulu renvoyer une grenade lacrymogène, a eu la main arrachée par l’explosion, selon les informations recueillies par La Libre Afrique.be.

Ce jeudi, le ministre de l’Enseignement universitaire a renoncé à l’accroissement des frais et annoncé un retour à la situation précédente, tandis que le recteur acceptait de rencontrer une délégation étudiante – ce qui a ramené le calme sur le campus jeudi après-midi.

Que pensez-vous de cet article?