RDC: Washington juge « horrifiante » la répression des chrétiens

RDC: Washington juge « horrifiante »  la répression des chrétiens

L’ambassadeur américain aux Nations unies, Mme Nikki Haley, a jugé « réellement horrifiants » les rapports sur la répression par les corps armés congolais des marches de chrétiens à la sortie de la messe, le dimanche 31 décembre dernier. Les marcheurs demandaient pacifiquement l’application de l’Accord de la St-Sylvestre 2016, qui balise un chemin vers des élections consensuelles. Cet accord est bafoué par le régime du président Joseph Kabila, hors mandat depuis décembre 2016.

Mme Haley stigmatise « la brutalité et la cruauté envers des civils innocents et des enfants dans les endroits les plus sacrés » et qualifie de « force excessive » celle déployée par les forces du régime Kabila contre les marcheurs. Elle a déclaré que le président Kabila devait demander des comptes à ses forces de sécurité et respecter les droits humains de ses concitoyens. Alors que la nonciature apostolique et l’Onu déplorent cinq morts « au moins », le gouvernement Tshibala s’obstine à dire qu’il n’y en a eu aucun lié aux marches.

L’ambassadeur américain à l’Onu insiste pour que Joseph Kabila respecte « son engagement à quitter le pouvoir, conformément à la Constitution de la RDC, après des élections crédibles en décembre 2018 » – nouvelle date annoncée pour les élections par le régime après plusieurs reports et acceptée par Washington. « Les Etats-Unis et la communauté internationale observeront (NDLR: ce qui se passe au Congo) et nous continuerons à lutter pour le peuple congolais et sa démocratie ».

MFC

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos