L’Egypte prolonge l’état d’urgence de trois mois

L’Egypte prolonge l’état d’urgence de trois mois

L’Egypte a prolongé l’état d’urgence national de trois mois, à partir du 13 janvier, rapporte mardi l’agence étatique MENA. L’armée peut ainsi prendre des mesures pour combattre le terrorisme et protéger les citoyens et leurs biens à travers le pays. L’état d’urgence a été déclaré en avril par le président Abdel Fattah al-Sissi à la suite des attaques contre deux églises qui ont coûté la vie à 46 personnes. Les attentats avaient été revendiqués par le groupe terroriste Etat islamique.

La loi d’urgence accorde au président des pouvoirs spéciaux qui comprennent la censure et la confiscation de publications, la surveillance et l’interception de toutes formes de communications, la fermeture de toute installation et des restrictions à la liberté de circulation des citoyens.

Elle lui permet également de renvoyer des civils devant les tribunaux de l’état d’urgence (State Security Emergency Courts). Les décisions rendues par ces tribunaux ne peuvent faire l’objet d’appel de la part des prévenus.

En 1981, la loi d’état d’urgence avait été appliquée après l’assassinat du président Anouar el-Sadate et n’avait été levée qu’en 2012, un an après l’éviction du président Hosni Moubarak, déchu à la suite d’un soulèvement populaire.​

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.