RDC : 200 églises ciblées et des fausses balles à blanc

RDC : 200 églises ciblées et des fausses balles à blanc

Face à la détermination de la population de Kinshasa à marcher pacifiquement ce dimanche, le pouvoir de Joseph Kabila a décidé d’opter pour la carte de la répression à outrance.

« Deux cents églises ont été ciblées, nous explique un haut gradé en poste à Kinshasa. Internet a été coupé. Le réseau WhatsApp, généralement utilisé pour les échanges qui se veulent confidentiels ne passe plus. Qu’importe, le gradé veut parler. « Nos experts n’ont pas les moyens de nous écouter. Il y a beaucoup de fantasme derrière tout ça », s’amuse-t-il avant de redevenir sérieux et de continuer via la ligne téléphonique traditionnelle. « On a découpé les églises en trois catégories. Pour les plus chaudes, comme Lemba, Yolo, Bandal ou kingasani, ils ont déployé la garde républicaine, l’armée est sur la catégorie intermédiaire, tandis que la police est déployée sur les églises les plus calmes comme à la Gombe », explique-t-il. « Le scénario est d’empêcher les prêtres et les paroissiens d’entrer dans les édifices. Entre 3 et 4 heures du matin, nous devons ouvrir le feu, tirer en l’air, faire du bruit pour effrayer les gens qui voudraient se rendre dans leur paroisse. On a reçu des balles à blanc pour cet exercice. Mes hommes ont décidé de faire un essai. A dix mètres, avec ces soi-disants balles à blanc, ils ont troué une planche en bois, ils ont reculé jusqu’à 25 mètres, toujours avec le même résultat. On a essayé de nous tromper. Les gars n’ont pas apprécié, ils ne suivront plus les ordres longtemps s’ils doivent tirer sur les gens. »

Que pensez-vous de cet article?