RDC : Fin de la conférence des gouverneurs axée sur les finances

RDC : Fin de la conférence des gouverneurs axée sur les finances

Par Esther Nsapu, correspondante dans l’est du Congo

« La mobilisation des recettes propres des provinces ainsi que leurs structures des dépenses », c’est sur ce thème que les représentants des 26 provinces de la République démocratique du Congo, sous la haute direction du Président Joseph Kabila Kabange ont planché pendant deux jours afin de dégager des résolutions sérieuses et solides dans le but de maximiser les recettes mais aussi de doter les provinces des moyens nécessaires pour leur propre développement a confirmé le gouverneur du Haut Uélé Lola Kisanga Jean Pierre délégué pour le compte rendu à la presse.

Clôturé ce mardi tard dans la soirée, plusieurs ministres nationaux invités à cette conférence ont contribué à la réflexion sur les mécanismes douaniers et la mobilisation de ces recettes. D’autres sujets plus politiques ont également été abordés comme la question des élections fin 2018. A ce sujet, le président de la commission électorale nationale indépendante, M. Corneille Nangaa a échangé avec les participants sur ce que devraient être les contributions des gouverneurs des provinces au processus électoral.

« Le Chef de l’Etat nous a invité à nous réapproprier ce processus qui est un processus congolais financé par le contribuable congolais pour lequel il attend beaucoup des gouverneurs des provinces dans le cadre de la sensibilisation de nos populations respectives dans nos juridictions pour une réappropriation populaire global », a dit Lola Kisanga Jean Pierre.

Concernant l’état des lieux des provinces et le niveau de mobilisation des recettes, les gouverneurs des provinces ont noté une situation sécuritaire globalement satisfaisante dans le pays sauf quelques poches résiduelles d’insécurité dans les provinces du Nord-Kivu, Tanganyika, Ituri, Haut Uélé et du Maniema, tout en invitant les Congolais à ne pas prêter oreilles aux ennemis de la patrie.

Les gouverneurs des provinces ont noté également un « faible niveau de maximisation des ressources » dû aux facteurs économiques, financiers et institutionnels. Ils recommandent le renforcement des capacités de leurs règles financières tout en soulignant que l’essentiel des recettes couvrent les dépenses courantes.

Notons que la prochaine conférence des gouverneurs des provinces se tiendra à Mbandaka au premier trimestre de l’année 2018.

Que pensez-vous de cet article?