Crise politique en RDC – Une session parlementaire extraordinaire convoqué le 2 janvier

Crise politique en RDC – Une session parlementaire extraordinaire convoqué le 2 janvier

Le parlement congolais tiendra à partir du 2 janvier une session extraordinaire pour harmoniser les positions différentes prises par ses deux chambres, l’Assemblée nationale et le Sénat, à propos d’un volet de la loi électorale, rapporte lundi la presse kinoise, citant le président de la Chambre haute, Léon Kengo wa Dondo. Cette session a été convoquée à la demande du président Joseph Kabila, selon M. Kengo, qui s’exprimait vendredi tard dans la soirée, dans un discours marquant la clôture de la session ordinaire de septembre 2017.

La session ordinaire, ouverte le 15 septembre, a permis le vote de la loi de finances pour l’exercice 2018, qui dote la République démocratique du Congo (RDC) d’un budget d’environ cinq milliards de dollars – une somme dérisoire au regard de la taille du pays, grand comme 80 fois la Belgique et peuplé de quelque 80 millions de personnes, de plus en baisse par rapport à l’année précédente en raison de la dépréciation du franc congolais.
La session ordinaire de septembre a aussi été marquée par le vote du projet de loi modifiant et complétant la loi électorale de mars 2006 portant organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales. Mais les deux chambres du Parlement ne sont pas parvenues à aplanir les divergences et à voter un texte unique concernant notamment le seuil de représentativité. Le Sénat l’a fixé à 1% au niveau de la circonscription électorale tandis que l’Assemblée nationale l’a placé au niveau national.
La session extraordinaire devrait permettre à l’Assemblée et au Sénat d’harmoniser leurs points de vue. Selon le site d’informations Actualité.cd, les parlementaires devraient également discuter de la révision du code minier.

Que pensez-vous de cet article?

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos