RDC: multiplication des séismes au Kivu

RDC: multiplication des séismes au Kivu

Quatre tremblements de terre ont été ressentis en moins d’une semaine, avec une intensité croissante, au Sud-Kivu, une région sismique de l’est de la République démocratique du Congo (RDC), suscitant l’inquiétude des spécialistes.

Le dernier tremblement de terre a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi après ceux ressentis les 1er, 2 et 3 décembre 2017, ont témoignés mardi des habitants de la région.

Le bassin du lac Kivu qui s’étend du lac Édouard jusqu’au lac Tanganyika « est devenu sismiquement actif », a déclaré à l’AFP le professeur Kacho Karume, responsable de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG). »Nous venons d’enregistrer quatre tremblements de terre dont la magnitude est supérieur à 4 sur l’échelle de Richter », a-t-il expliqué, ajoutant que « la réplique d’hier (lundi) était de 4,5 ».

Séismes plus importants à venir

La fréquence de ces secousses suscite de « l’inquiétude du fait que les gens devraient s’attendre à des séismes beaucoup plus importants dont la magnitude est supérieur à 5 dans les jours à venir jusqu’à ce que le bassin du lac Kivu cesse d’être actif », a affirmé le professeur Karume.

« Le foyer de ce séisme se rapproche de la ville de Bukavu », capitale du Sud-Kivu, selon le professeur Prince Kaleme, directeur du Centre de recherche en sciences naturelles (CRSN) de Lwiro, cité par la Radio onusienne Okapi. Le professeur Kaleme « s’inquiète de la réplique de ces tremblements de terre, soulignant que leur intensité va croissant au lieu de décroître ».

Aucune victime n’a été enregistrée, selon les autorités administratives, qui ont cependant fait état de dégâts matériels. Plusieurs infrastructures religieuses et scolaires ont été endommagées ou détruites, selon l’administrateur du territoire de Walungu, Dominique Bofondo.

Que pensez-vous de cet article?