Mali: un journaliste acquitté, le ministre de la Justice démissionne

Mali: un journaliste acquitté, le ministre de la Justice démissionne

Le ministre malien de la Justice, Mamadou Ismaël Konaté , a démissionné lundi soir après l’acquittement par un tribunal d’un chroniqueur radio contestataire, Mohamed Youssouf Bathily, dit « Ras Bath », condamné en première instance pour « incitation à la désobéissance des troupes ».

Selon un décret lu à la télévision publique malienne dans la nuit de lundi à mardi, « sur proposition du Premier ministre », le président de la République a nommé ministre de la Justice Hamidou Younoussa Maïga, un ancien magistrat. Aucune raison officielle n’a été donnée à ce changement, mais un proche de M. Konaté a affirmé à l’AFP qu’il avait « démissionné pour protester contre la décision de justice concernant +Ras Bath+ ».

Fils de ministre

En juillet, ce chroniqueur, très populaire au sein de la jeunesse, avait été condamné en son absence à 12 mois de prison pour « incitation à la désobéissance des troupes », un jugement dont il avait fait appel. Il a été acquitté lundi en appel pour « délit non constitué », après l’abandon des poursuites par le ministère public. Dans une de ses chroniques sur une radio privée, « Ras Bath » avait notamment évoqué la situation au sein de l’armée. En août 2016, l’annonce de son interpellation et de sa comparution avait entraîné des manifestations de protestation à Bamako, faisant un mort, des dizaines de blessés et d’importants dégâts.

Plutôt proche de l’opposition, ce pourfendeur de la corruption, dont le père est ministre de l’Habitat, a, ces derniers mois, effectué de nombreux voyages à l’étranger pour y rencontrer la diaspora malienne.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Derniers Articles

Journalistes

Dernières Vidéos