RDC : mouvements de colère suite au calendrier de la Ceni

RDC : mouvements de colère suite au calendrier de la Ceni

Les mouvements de grogne s’intinsifient et se répandent en République démocratique du Congo suite à l’annonce du calendrier électoral de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) qui prévoit la tenue des scrutins présidentiel, législatif, provincial et communal le 23 décembre 2018.

Ce mardi, ces mouvements de colère ont touché les villes de Goma (Nord-Kivu) et même Kindu (Maniema – image du haut prise dans le quartier RVA au croisement des avenues Gunda et Miba, sur le chemin de l’aéroport). A chaque fois, les manifestants ont mis le feu à des pneus, dressé des barricades et bloqué des rues pour dire leur refus de ce calendrier.

« C’est un début, nous n’allons plus arrêter et nous allons même multiplier ces manifestations », explique un des manifestants. « Nous ne voulons plus vivre comme nous le faisons depuis trop longtemps, Kabila et sa clique ont pillé et humilié le pays, ça suffit. Nous voulons qu’il parte. Assez de ces glissemnts qui lui permettent de se maintenir au pouvoir », explique un autre.

Tous les témoignages recueillis vont dans le même sens, celui de la lassitude face au pouvoir en place. Les manifestants sont conscients qu’ils ont « raté les bons rendez-vous jusqu’ici pour en finir avec ce régime » mais annoncent que « cette fois, on ira jusqu’au bout ».

Que pensez-vous de cet article?