De grosses pointures pour faire du lobbying pro-Kabila à Washington

De grosses pointures pour faire du lobbying pro-Kabila à Washington

Le journal Haaretz a révélé mardi les noms d’importantes personnalités républicaines impliquées dans le lobbying en faveur du président hors mandat Joseph Kabila aux Etats-Unis.

C’est le media américain en ligne The Hill qui avait révélé l’information, le Ier  mai dernier: la République démocratique du Congo (RDC) avait signé, par l’intermédiaire du ministre des Affaires étrangères de l’époque, Raymond Tshibanda, un contrat de 5,6 millions de dollars avec la société israélienne Mer Security and Communication Systems, pour faire du lobbying en faveur du président congolais hors mandat Joseph Kabila aux Etats-Unis. Le contrat avait attiré l’attention, à Washington, par son montant particulièrement élevé. Le précédent contrat de lobbying de la RDC aux Etats-Unis, signé avec BGR Group, portait sur 875.000 dollars.

Bob Dole et des pro-Trump

Le journal israélien Haaretz, classé à gauche, donne maintenant des détails sur l’exécution de ce contrat. Selon notre confrère, Mer Systems, qui fait partie du groupe C. Mer Industries, est spécialisé dans les systèmes de télécommunications et dans la sécurité, la cybersécurité, la sécurité publique et la récolte d’information (« intelligence »). Ni le groupe, ni Mer Systems n’a d’expérience en lobbying ou consultance politique, souligne Haaretz. Mer Systems travaille avec les autorités congolaises depuis 2012 sur « différents projets de sécurité » en RDC a indiqué son patron, Omer Laviv, à notre confrère israélien.

Parmi les personnalités engagées aux Etats-Unis par Mer Systems pour agir en faveur des autorités de Kinshasa figure l’ex-sénateur républicain Bob Dole, qui a été payé un demi-million de dollars par la société israélienne. Adnan Jalil, qui a travaillé pour la campgne de Donald Trump, a également participé à cette opération de lobbying, de même qu’un autre partisan de Trump, le député de Louisiane Bob Livingston. Haaretz cite encore Nancye Miller, épouse de l’ex-diirecteur de la CIA James Woolsey, qui fut aussi conseiller de Trump durant la campagne électorale.

MFC

Que pensez-vous de cet article?